Cet axe de recherche prioritaire souhaite créer le cadre d’un dialogue critique entre sociologues et spécialistes locaux des sciences sociales en vue de croiser leurs vues sur une question qui, historiquement, a servi de socle factuel à la structuration du discours sociologique et qui se pose à nos sociétés sous des formes spécifiques. Il se veut à la fois théorique et pratique tout en ambitionnant ouvrir la voie à un nouveau cycle de dynamisation de l’activité et de la pratique sociologique dans un contexte camerounais où la perception de l’importance de la discipline sort à peine des cénacles académiques et universitaires. La question sociale est alors au cœur de la vie et de l’organisation sociale dont elle interroge sans cesse les fondements. De fait, elle est caractéristique du type d’interaction que les organes centraux de production, à l’instar de l’État, entretiennent avec le reste de la société démembrée autour des groupes de pression, des syndicats, des groupes d’intérêt, de la société civile, des partis politiques, etc. C’est autour de ce cet axe général de recherche que s’organisent, entre autres, les séminaires de recherche thématiques mensuels sur la question. Une opportunité et une tribune pour les  jeunes chercheurs qui viennent régulièrement présenter les conclusions de leurs travaux.

Responsable de l’axe de recherche :